Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

Vêtement intelligent, demain est déjà là !

Une semelle chauffante connectée à son smartphone

Une semelle chauffante connectée à son smartphone.

Le mariage du textile et des nouvelles technologies ouvre d’immenses perspectives en matière de santé, de bien-être et de sécurité des personnes. Car le textile est un matériau clef. Que l’on marche ou que l’on s’assoit dessus (moquette, siège de voiture) ou qu’on le porte sur soi (vêtement), il est présent partout, tout en se faisant oublier. Pour les chercheurs, pas question de créer des robes sapins de Noël, mais de modifier en douceur nos habitudes. Déjà, on peut distinguer deux sortes de vêtements intelligents : ceux qui sont directement connectés et qui permettront, à terme, de transmettre une foule d’informations sur notre condition physique et donc de prévenir toutes sortes de problèmes de santé (diabète, maladies cardio-vasculaires, etc.) ; et ceux dotés de microcapsules (les « cosméotextiles », déjà largement disponibles) qui apportent du bien-être (bronzage, régime, etc.) et libèrent des substances soignantes.

Surveillance post-opératoire à domicile

Commençons par les vêtements connectés, dotés de capteurs qui communiquent avec un smartphone et/ou via Internet (pour schématiser). Ils intéressent pour le moment surtout le domaine du sport, mais ne vont pas tarder à envahir notre quotidien en matière de santé. Il y a d’ailleurs déjà de nombreuses expériences en cours. Les t-shirt développés par Smartex sont équipés d’un GPS et de capteurs permettant d’enregistrer les rythmes cardiaques et respiratoires. Portés par des patients qui viennent d’être opérés, ils facilitent le suivi des interventions chirurgicales. Les informations sont envoyées en temps réel au médecin sur sa boîte mail ou son smartphone. Une véritable surveillance post-opératoire… à domicile. Côté santé encore, Philips a eu l’idée d’intégrer des LED bleues à l’intérieur d’une couverture. La lumière bleue permet de traiter la jaunisse des nourrissons en détruisant la bilirubine, responsable de la couleur jaune de la peau de bébé. Le bébé peut alors être pris dans les bras par ses parents et ses grands-parents sans risque d’infection. Autre innovation, les pastilles thermosensibles qui changent de couleurs en fonction de la température ou de l’exposition aux UV développées par MySenses. Placés sur des chapeaux ou à l’intérieur de bracelets, ces capteurs sont idéaux pour surveiller l’exposition aux UV des personnes fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées). Spécialisée dans la chaussure d’avant-garde, la société Glagla (eh oui, ça ne s’invente pas) a mis au point Digitsole, une semelle chauffante connectée à son smartphone. A partir d’un simple clic, on peut se chauffer les pieds, mais aussi calculer les distances parcourues et les calories brûlées après notre balade quotidienne.

Renforcer la stabilité posturale

Toujours en matière de confort et de bien-être, place aux tissus « intelligents » conçus avec des microcapsules. Ainsi, celles utilisées dans les pantalons Lytess sont remplies de principes actifs amaigrissants. Ceux-ci sont libérés de façon progressive pour un effet amincissant, drainant et raffermissant. Chez Lemahieu, on a développé une gamme de sous-vêtements équipés de microcapsules gorgées d’huiles naturelles facilitant le bronzage. Ces substances sont libérées grâce aux mouvements du porteur et sont actives jusqu’à 30 lavages. Chez Be & Vie, on conçoit des vêtements qui intègrent la technologie céramique Gold Reflect Line, une combinaison d’une trentaine d’oxydes de métaux issus de roches volcaniques. Résultat, un textile qui permet de capter les infrarouges produits par le soleil et de faire miroir à ceux dégagés par le corps. Selon le fabricant, la « synergie ainsi créée procure une sensation de confort corporel, de bien-être, améliore l’apport d’énergie, permet une meilleure récupération pendant et après un effort physique, et renforce la stabilité posturale ».

Un tissu capable d’administrer un médicament

Quand la science-fiction devient réalité, on se demande ce que les scientifiques vont encore inventer ? Aujourd’hui, on développe de nouvelles matières à base de protéines de soja pour leurs propriétés antibactériennes et anti-humidité. L’armée américaine travaille sur des tissus capables de changer de couleurs en fonction du décor, d’administrer des médicaments et même de se rigidifier en cas d’entorse. Une équipe de l’université de Laval à Montréal est en train de mettre au point une nouvelle fibre qui pourra transmettre, via le wifi, des informations biomédicales (taux de glucose, rythme cardiaque, activité cérébrale, etc.). Le but : concevoir un vêtement qui puisse prévenir les maladies et même agir comme un appareil de téléassistance afin d’aider la personne à rester en forme et donc à favoriser son maintien à domicile.

Pour en savoir plus :

www.glaglashoes.com

www.lytess.com