Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

Les objets connectés, c’est quoi ?

montre-connecteAttention, la révolution technologique est en marche ! Car certains objets ne fonctionnent plus vraiment comme on nous l’a appris. On pourrait presque croire qu’ils ont une vie propre, une sorte d’autonomie, même si une attaque spontanée de brosses à dents électriques n’est pas pour demain. Pourtant, ce n’est pas de la science-fiction. Les objets connectés sont les enfants d’un heureux mariage entre l’Internet haut débit et la miniaturisation de plus en plus poussée des capteurs. Résultat dans la vie de tous les jours : une montre, une paire de lunettes, un téléviseur ou une balance qui s’adaptent à vos besoins et sont reliés (connectés) au réseau web, directement ou par l’intermédiaire d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone. Tous ces objets dits « intelligents » envahissent les rayons de nos magasins dans tous les domaines (électroménager, santé, sport, loisirs, etc.). D’après l’IDATE (Institut de l’Audiovisuel et des Télécommunications en Europe), on en comptera plus de 80 milliards dans le monde en 2020. Mais à quoi ça sert ? Le principe de base est de fournir des informations à l’utilisateur, d’échanger avec lui et d’offrir une série de services sur mesure.

Les montres deviennent des mini-ordinateurs

Voici quelques exemples bien concrets. Archos a lancé un pèse-personne qui enregistre les courbes de poids, calcule l’indice de masse corporelle et envoie les informations à votre smartphone. De quoi vérifier que votre régime fonctionne bien…

Dans cette veine, certains chercheurs travaillent sur une fourchette très maline qui nous alerterait dès que l’on mangerait trop. Développé par la société Parrot, le Flower Power est destiné aux nouveaux jardiniers. Pour la somme de 50 €, ce capteur enfoncé dans la terre de votre plante vous envoie des messages dès qu’il manque de l’eau ou des engrais, s’il n’y a pas assez de soleil ou d’ombre. Pratique, non ? Pour le moment, la clef d’entrée de ce monde virtuel devenu réel est le téléphone portable, réceptacle idéal d’informations via des applications, c’est-à-dire de petits logiciels qu’il faut télécharger. Mais les scientifiques ont déjà vu plus petit et plus commode. Les montres deviennent des mini-ordinateurs qui permettent de recevoir mais également d’envoyer de nombreuses données. Plus encore, on peut mesurer son rythme cardiaque, connaître le nombre de kilomètres parcourus lors d’une randonnée ou surveiller l’état de… son bronzage avec un simple bracelet.

Un fauteuil roulant équipé d’un GPS

En termes de santé, les produits connectés font recette. Un exemple, le pilulier électronique Imedipac conçu par Medissimo. Super futé, l’appareil signale l’alvéole à ouvrir avec un voyant lumineux et alerte un proche ou un professionnel de santé en cas d’oubli. D’autres outils indispensables, comme le glucomètre pour les diabétiques et le brassard tensiomètre transmettent désormais leurs données à grande vitesse. La société canadienne Y-Combinator a parié elle sur un drôle de pendentif. L’Amulyte, c’est son nom, est un capteur équipé d’un GPS, d’un micro et d’une batterie (autonomie d’une semaine) qui permet de suivre l’activité d’une personne à tout instant. En cas d’incident, un gros bouton central permet de prévenir la famille ou le médecin. Si l’on a du mal à se déplacer, rien de plus innovant qu’un fauteuil roulant connecté. Conçu conjointement par l’institut Fraunhofer et le fabricant Otto Bock, le principe est simple. Il suffit de brancher un smartphone ou un petit ordinateur au système de commande du fauteuil existant. L’utilisateur peut alors envoyer des mails, téléphoner et même envoyer un message d’alarme. Il reçoit également des informations sur les itinéraires accessibles en fauteuil roulant et sur tous les lieux adaptés. A l’état de prototype, ce système devrait voir le jour très bientôt.

Au rayon des nouveautés à venir, retenons aussi la New Generation Cane, mise au point par le Japonais Fujitsu, une canne équipée de capteurs biométriques et d’un GPS qui permettent de surveiller l’état de santé de son utilisateur (rythme cardiaque, température), de le diriger dans la bonne direction grâce à un écran intégré et de lui indiquer le plus proche endroit pour se reposer en cas de fatigue.

Des lunettes pour regarder un film

À la pointe de la tendance High Tech (Haute Technologie en bon français), les lunettes vont offrir en 2015 un nouveau champ de perspectives dignes d’Orwell ou de Georges Lucas. Sony, Toshiba et Lenovo suivent les traces de Google, le géant de l’Internet, pour annoncer la sortie de lunettes révolutionnaires. Elles sont équipées de verres qui sont en réalité des petits écrans informatiques pilotés au doigt ou à la voix et sur lesquels peut apparaître une infinité d’informations : plan, agenda, météo du jour, etc. Elles permettent aussi d’écouter de la musique, de regarder un film, de répondre au téléphone ou de prendre une photo.

Pour en savoir plus :

www.objetconnecte.net

www.hi-and-you.fr

www.waouuu.fr