Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

Le vieillissement de la population. Inéluctable !

Les chiffres des études varient selon les sources mais nul scenario ne remet en cause l’inéluctable vieillissement de la population. La terre compte 6,1 milliards de personnes. En 2050, elle devra en nourrir 9,3 milliards.

La Commission Economique des Nations Unis pour l’Europe (CEE-ONU) a récemment communiqué sur le thème du vieillissement, qui représente l’un des grands défis de nos sociétés modernes.

L’Europe compte actuellement 4,4 personnes en âge de travailler pour 1 personne de 65 ans et plus. La population active européenne devrait fortement baisser à l’avenir. Ce chiffre devrait passer à 3,1 en 2025 et à 2,1 en 2050. En 1950 on comptait 12 personnes d’âge actif par personne âgée de plus de 65 ans.

D’ici à 2050, un cinquième des personnes âgées auront 80 ans et plus. La CEE-ONU a défini quatre grands axes de réflexion pour les gouvernements. Le premier chantier concerne l’intégration du vieillissement, qui passe par une prévention active en matière de santé, l’aménagement de la ville pour les personnes âgées, un accès internet plus facile et une augmentation de leur participation dans le monde associatif. Le deuxième défi est relatif à l’inégalité homme-femme dans les revenus des retraités. Les femmes vivent plus longtemps et leurs retraites sont moins élevées. Le troisième thème concerne le développement de la consommation des seniors. L’ONU réfléchit à quelques pistes comme l’adaptation des produits et des services aux personnes âgées (automobiles à plancher bas, renforcement du droit au logement…). Le dernier axe vise l’accessibilité des retraités à la vie sociale. La Commission économique mentionne des idées visant à simplifier les démarches administratives, des taux préférentiels pour des examens médicaux, des aides pour les tâches quotidiennes…

Le nombre de personnes âgées croît par rapport à celui des plus jeunes. Le vieillissement de la population se conjugue avec l’allongement de l’espérance de vie. L’évolution des taux d’activité entraînera une baisse du nombre d’années de travai l . Si aucun ajustement ne se produit sur le marché du travail, la durée d’activité risque de ne plus être que de 33 ans en 2030 contre 50 ans en 1950. Qu’en sera-t-il des revenus et des retraites ?

“Au cours des années 1990, la population des Etats-Unis a augmenté de 23 millions, celle de l’Europe de 12 millions, celle du Japon de 4 millions. La population des Etats-Unis pourrait atteindre 377 millions d’habitants en 2040 contre 280 en 2002” indiquait le bureau de recensement américain. Alors, elle dépassera celle de l’Europe de l’Ouest qui comptera, selon Eurostat, quelque 368 millions d’âmes. Vitalité américaine contre déclin démographique européen ? En 1950, l’Europe de l’Ouest était deux fois plus peuplée que les Etats-Unis. L’Europe représentait 25 % de la population mondiale en 1900. Notre continent deviendra-t-il vraiment “la vieille Europe” ? L’âge moyen d’un européen passera d’ici 2050 de 37,7 à 52 ans alors que cet âge moyen passera de 35,5 à 36 ans aux Etats-Unis. En France, la part des 60 ans et plus devrait dépasser les 30 % en 2030.

Le thème du vieillissement et de ses conséquences n’a pas fini de défrayer la chronique, de justifier études sur études, rapports sur rapports, propos alarmistes ou rassurants !