Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

Le fast-food : sans le bannir, sachez l’alléger !

Adeptes de la “junk food”, alimentation riche en calories, vite absorbée, avec ses doigts le plus souvent et pauvre en éléments nutritifs, les enfants doivent avoir une autre vision de l’art de se nourrir pour demeurer en bonne santé. Certains sites proposent de composer des menus sains en piochant un aliment dans chaque grande famille d’aliments.

Pour les légumes, par exemple, on peut les préparer en gratins avec du fromage râpé, du coulis de tomate, de la sauce béchamel. Les juliennes de légumes peuvent être appréciées mélangées avec des pâtes et du riz. La mode est aux bâtonnets, utilisez ce courant pour tremper des bâtonnets de légumes dans une sauce au yaourt ou fromage blanc relevée d’herbes aromatiques.

Pour les féculents, véritables carburants pour l’organisme fournissant l’énergie nécessaire aux muscles et au cerveau, vous pouvez sortir des champs battus en faisant découvrir à vos têtes blondes et à la famille de “vieux” féculents comme le boulgour, l’épeautre, la polenta. Vous pouvez composer des jeux de couleurs avec des haricots, pois cassés, petits pois, lentilles. Bien sûr, le trio pommes de terre/pâtes/riz ne sera pas détrôné de sitôt ni dans ses multiples accommodements.

Riches en calcium, indispensables à la croissance et à l’entretien des os, les produits laitiers sont sources de protéines. On peut utiliser le beurre sur les tartines ou le remplacer par du fromage le matin, des bâtonnets de gruyère ou de mimolette et réserver le verre de lait pour le coucher. Vous pouvez préparer des “milk shakes” maison très tendance à base de yaourt brassé et de fruits rouges surgelés, des laits aromatisés à divers sirops, des fromages blancs à la compote ou à la crème de marron ou encore des riz au lait à la cannelle.

Pour le chapitre viandes, œufs, poissons, nécessaires à l’entretien des muscles, de la peau et des organes, on peut remplacer la viande rouge par du poulet, de la dinde, de la pintade… Il faudrait manger du poisson environ deux fois par semaine. Les petits “carrés”panés ne sont pas très recommandés car trop gras. La mode est au surimi, proposez-les à vos jeunes commensaux.

Si vous voulez de temps à autre préparer un hamburger à vos petits-enfants, l’opération est possible dans une version allégée. Le hamburger est composé le plus souvent de deux tranches de pains ronds au sésame, d’une viande hachée, du boeuf, de crudités, d’oignons, de mayonnaise ou de ketchup. Certains préconisent d’opter pour des mini-portions de steak et allégées en matières grasses. Au pain industriel, ils recommandent de faire son pain soi-même, autre tendance à la mode. Quant à la mayonnaise ou au ketchup… On ne force pas la dose et on met l’un ou l’autre !

Les produits sucrés donnent du plaisir (et des kilos !). Les spécialistes recommandent de les réserver pour les fêtes, les anniversaires, les mercredis avec mamy, les vacances… avec modération.

Les jeunes raffolent des sodas et boissons sucrées. Rappelons que 33 cl de soda sont équivalents à 6 morceaux de sucre. La seule boisson indispensable est l’eau. Dans une carafe, ajoutez quelques gouttes de citron, de coulis de fruits ou de sirop.

Cette rubrique nous permet de rappeler l’intérêt du goûter. Approuvé par les nutritionnistes, il permet à l’enfant de recharger les batteries après une bonne journée de classe. Il évite l’horrible grignotage et permet d’attendre sereinement le repas du soir environ trois heures après le goûter.