Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

La peau, miroir aux multiples facettes. Les rides, reflets de nos modes de vie

Des chercheurs américains de Cleveland ont étudié 186 paires de jumelles. Selon eux, les prédispositions génétiques ne sont pas les seules à déterminer l’évolution de notre vieillissement. Dans cette étude parue dans « The journal of the American Society of Plastic Surgeons », le Dr Guyuron a montré que deux personnes génétiquement programmées pour vieillir de la même manière, des jumeaux, ne vieillissaient pas de la même façon car entrait en ligne de compte leur style de vie respectif. Stress, divorce, médicaments, accidents, alcool, tabac, exposition au soleil, sommeil, alimentation, hygiène de vie… viennent brouiller les pistes de nos rides. Ainsi, selon l’étude, les personnes qui ont connu un divorce au cours de leur vie paraissent en moyenne plus âgées de deux ans comparativement à celles qui étaient encore mariées, célibataires ou même veuves. Autre observation, certains médicaments, bains de soleil, alcool… marquent plus profondément l’apparence de certaines personnes. Elles montrent aussi que, paradoxalement, au-delà de la cinquantaine, une femme légèrement en surpoids peut paraître plus jeune que sa sœur jumelle plus mince. Par ailleurs, de nombreuses études placent le stress en tête des facteurs d’accélération du vieillissement.

J’ai le souvenir de ma « nounou », décédée à 89 ans. Elle avait, ainsi que sa sœur, une peau extraordinaire. Elles ont vécu à la campagne, bu l’eau du puits, mangé les légumes de leur jardin, une viande choisie… Jamais elles ne se sont exposées au soleil. Toujours elles se sont protégées avec de larges chapeaux de paille. Elles n’ont pas été confrontées à la pollution, aéraient largement leur maison, en toute saison, et bien évidemment, elles n’ont jamais fumé, ni bu. Elles ont beaucoup travaillé, ont eu des soucis, mais sont restées sereines, entourées d’une famille stable, de bons amis. Leur sommeil était réparateur sur une bonne literie. Oserai-je ajouter que les produits de beauté étaient assez rares ! Seule dominait une excellente hygiène de base, de profondes respirations. Autres temps, autres mœurs et styles de vie dans des villes et des environnements pollués et plus stressants.

Face à l’adversité et au temps qui passe et laisse sur nous ses outrages, que faire ? Essayons d’adopter une attitude plus positive. Restons zen. Facile à dire !

Le visage rougit sous l’effet de la colère, pâlit sous l’effet de la peur, rajeunit sous l’effet du bonheur et de la chaleur humaine…