Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

Charles Aznavour, 87 printemps et une pêche d’enfer !

Le doyen de la chanson française poursuit sa route enchantée. Il vient de sortir son 57e album intitulé : «Aznavour toujours». Il aborde le temps qui passe, la guerre, le désir, l’amour. Une chanson de l’album a pour titre «l’instinct du chasseur». «Va, ne te retourne pas, la vie est devant toi et porteuse de chance. Va, il en est encore temps, ce que diront les gens n’a aucune importance. Va, sans remord ni rancoeur…» La voix est grave et chaude, enveloppante et la mélodie est plaisante et sans brutalité. Une autobiographie sortira aussi chez Flammarion dans quelques temps. Charles Aznavour est resté quinze jours sur la scène de l’Olympia, lieu mythique où il ne s’était pas produit depuis trente ans. Et, dans la foulée, il est parti sur les routes de France, de Belgique et de Suisse. Ces concerts ponctuent une fantastique carrière entamée voici bien des lustres par celui qu’un jour Édith Piaf remarqua.

Charles Aznavour est né à Paris le 22 mai 1924 de parents arméniens, Misha et Knar Aznavourian. Lui est chanteur baryton et elle est comédienne. Mais la vie d’artiste, on le sait, ne «nourrit pas toujours son homme» ni sa femme, alors, tout en poursuivant leur art, ils ouvrent un restaurant rue de la Huchette.

Charles Aznavour a toujours baigné dans une atmosphère de chansons, de musique, de poésie, de théâtre. Très tôt, il fait de la figuration puis il débute dans de petits rôles au théâtre et au cinéma. Et les rencontres succèdent aux rencontres : avec Pierre Roche, auteur compositeur, puis il écrit «j’ai bu» pour Georges Ulmer et «je hais les dimanches» pour Juliette Gréco, donne des chansons à Maurice Chevalier, puis vint l’ère Bruno Coquatrix. Il a même reçu à Londres un disque d’or puis de platine, récompense qu’aucun Français n’avait jusqu’alors obtenu. Sans oublier une place à part dans sa vie, son oeuvre et son coeur pour Édith Piaf.

Le succès, l’argent, les récitals à guichets fermés, les belles cylindrées, les palaces, les tournées internationales triomphantes, les ventes de disques impressionnantes n’ont pas été au rendez-vous tout de suite. Loin de là. «On m’a hué, envoyé des sous, des canettes de bières mais j’ai tenu et je suis là» rappelle-t-il avec son ardeur lucide.

Très impliqué dans la défense de la cause arménienne, pays meurtri par la fureur de certains et par les éléments naturels comme des tremblements de terre par exemple, Charles Aznavour qui vit en Suisse a été nommé en 2009 «Ambassadeur de la République d’Arménie en Suisse» et «Ambassadeur de la République d’Arménie aux Nations Unies en Suisse».

Charles Aznavour est auteur, compositeur, interprète et acteur franco-arménien. Marié trois fois, il a six enfants. Il a joué dans plus de soixante films, composé plus de mille chansons, a vendu plus de cent millions de disques dans le monde.

Il est «for me, formidable» pensent ses fans dont certains l’apprécient et suivent sa carrière depuis plus de cinquante ans !