Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

C’est l’hiver, on s’amuse tous ensemble !

Je connais des grands-parents qui ont emmené leurs petits-enfants dans le grand Nord, au pays du Père Noël, en Scandinavie. Quelle idée formidable ! La neige, les beaux paysages, les balades en traîneaux, les rennes, les maisons en bois…. Mais il existe mille façons de faire plaisir, de se faire plaisir. Accueillir ses petits-enfants chez soi à telle ou telle occasion est un excellent moyen d’établir, voire de renforcer, l’existence d’un lien individuel avec eux.

Sans engager de grands frais, il existe une multitude d’activités à proposer : les coloriages, les déguisements, les chansons, la musique.

Pour les plus gourmands, les activités gustatives sont à privilégier : les gâteaux décorés, délicieux et parés de jolies couleurs quand ils se mettent en habits d’hiver, les fruits déguisés eux aussi, les légumes cueillis dans le potager ou achetés sur le marché et proposés de façons simples ou plus originales pour former les enfants au goût, au bon goût, et les goûters improvisés.

Pour les plus manuels, pensez au bricolage et à la réalisation d’objets à partir de matériaux de récupération, à la conception du calendrier de l’Avent, ou tout simplement de grandes promenades où l’on respire à pleins poumons, et bénéfiques pour tout le monde, sans oublier le bonhomme de neige si le temps se mêle à la fête et le chocolat chaud….la liste n’est pas exhaustive ! Il faut mettre son imagination au pouvoir car les enfants s’ennuient vite, se lassent rapidement et ont une attention souvent éphémère !

On peut également passer d’agréables moments en triant d’anciennes photos ou en regardant des films de famille. Cela permet de partager toutes sortes de souvenirs et d’anecdotes, et fournit des repères familiaux aux enfants. Sans oublier les grands classiques : jeux de société, de cartes, les puzzles…

Les propositions peuvent varier selon l’âge, les éducations, les centres d’intérêt, les régions aussi, où il existe diverses jolies traditions de Noël.

Quatre mamans par exemple, désireuses de développer la curiosité culturelle de leurs enfants ont créé « les jeux de piste muses et musées » pour que sortie au musée rime avec jeu et plaisir partagé. Guignol à Lyon, les visites dans des zoos, des fabriques, des marchés de Noël composent d’autres idées d’activités à partager. Ma voisine, Éliane, reçoit périodiquement ses petits-enfants qui vivent à Paris. Elle les emmène au cinéma, au marché, dans les bois et aussi au cimetière du village quand il est si calme et paré de fleurs et de plantes et elle leur explique mille choses de la vie et de leur famille. Les enfants écoutent leur grand-mère, ex-professeur de littérature, qui sait capter leur attention.

Les grands-parents aujourd’hui ont des vies souvent très actives et beaucoup travaillent encore. Tout est une question d’organisation. Il est donc conseillé aux grands-parents de préparer les vacances pour être le plus disponible possible et pour que les enfants ne s’ennuient pas. Il est aussi essentiel de se mettre d’accord sur une durée qui fait plaisir à tout le monde.

Depuis des temps immémoriaux, dans l’hémisphère nord, les hommes ont marqué le tournant du solstice d’hiver par de grandes réjouissances.

Alain de Benoist, philosophe, raconte une petite histoire : autrefois, à Marseille, la bûche de Noël qu’on appelait « Calignanou », était allumée conjointement par un vieil homme représentant l’année finissante, et un enfant, représentant l’année nouvelle. Les générations, comme les saisons, forment une longue chaîne…