Logo du blog Le Bel Âge

Le Bel Âge : Le blog senior de Stannah

Bien affronter les grosses chaleurs

chaleur-seniorL’été, c’est le temps des vacances en famille, des repas et des loisirs en extérieur. Ça peut être également une période de fortes chaleurs qui perturbent nos organismes. Alors, il y a des précautions à prendre chez nous si le mercure grimpe au-delà des 30° C. Dans ce cas, notre corps se défend et tente de réguler sa température interne par le biais de la transpiration. Cette réaction entraîne une perte en eau et en sels minéraux. Nos réserves s’épuisent et une fièvre apparaît. C’est la classique déshydratation à endiguer au plus vite sous peine de complications.

Premières mesures : boire beaucoup, porter des vêtements amples et légers, et agir sur son environnement.

Baisser la température ambiante à tout prix

Car l’eau a des vertus hydratantes pour votre corps (rien de mieux qu’une douche, un bain de mer ou une séance de piscine en plus de l’absorption régulière de liquide), mais aussi sur l’intérieur de nos habitations. Ainsi, un gramme d’eau absorbe 600 calories d’énergie lorsqu’il se transforme en vapeur. Étendre son linge trempé permet de baisser la température ambiante de manière spectaculaire. Quand on a le choix, il vaut mieux s’installer dans une pièce du rez-de-chaussée ou du sous-sol, bien plus climatisée que celles des étages, ou, pire, des combles. Pour empêcher la chaleur d’entrer, il faut fermer ses volets le jour et les ouvrir la nuit. On peut également créer un courant d’air frais chaque fois que la température extérieure est plus basse que celle de la maison ou de l’appartement. On peut aussi appliquer un film solaire sur une fenêtre située plein sud pour réfléchir une partie des rayons (en vente dans les boutiques de bricolage).

Un rafraîchisseur d’air à un prix abordable

Côté appareils, on privilégiera un rafraîchisseur d’air qui fait passer de l’air dans un milieu humide (jusqu’à 10 °C de moins que la température ambiante), plus économique (moins de 100 W) et plus écologique qu’un climatiseur et bien plus efficace qu’un ventilateur. On trouve des modèles neufs à partir de 90 € et d’occasions à des prix très abordables sur les sites de vente spécialisés ou dans les dépôts-ventes. Une astuce, n’attendez pas la canicule pour vous équiper car dans ce cas c’est vite la pénurie… Bien sûr, ce n’est pas le moment de faire des petits plats qui mitonnent des heures sur le feu ou de se lancer dans une activité qui demande une débauche d’énergie comme le repassage ou le jardinage. Il faut penser à éteindre tous les appareils électriques en veille et non utilisés, ainsi que les lampes halogènes qui chauffent (presque) comme des radiateurs.

Sauf si l’on habite dans un hameau isolé, on peut toujours trouver un lieu équipé de la climatisation comme une grande surface, une salle de cinéma ou une boutique. Mais attention de ne pas y passer la journée, une ou deux heures suffisent pour faire une pause fraîcheur. Il faut se méfier également des écarts de températures, comme par exemple lorsque l’on passe d’un endroit surchauffé à une voiture climatisée. Surtout, n’orientez pas le courant d’air frais directement sur vous et optez pour une température supportable (entre 22 et 25 °C).